Le gueblo du Cobab

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

ma bignolle part en retraite

Et voilˆ, je raconte ma vie. Ça devait arriver.

Hier soir, pot de voisins dans l'entrŽe de l'immeuble en l'honneur de la concierge qui prenait sa retraite aprs 31 ans de sacerdoce. Une bignolle ˆ l'ancienne, toujours au courant de tout ce qui arrive ˆ l'un ou l'autre des habitants, toujours prte ˆ rendre service ou ˆ mettre en contacts les personnes aux besoins complŽmentaires (il y a des meubles qui ont visitŽ tous les Žtages avant de finalement sortir), toujours prŽvenante. Ë part a impitoyable sur les miettes de pain dans l'ascenseur[1] et dŽfenderesse acharnŽe des plantes vertes qui ornent la cour. Tout le monde dans l'immeuble, mme les plus rŽcents arrivants, ressentent beaucoup de gratitude. Son mari, employŽ Žgalement par la copropriŽtŽ comme bricoleur universel, s'est tuŽ l'an dernier en tombant du toit. C'Žtait un homme de bien.

Ts bonne soirŽe, quasiment tous les voisins[2] sont venus, certains toute la soirŽe, d'autres un petit moment. Chacun avait amenŽ ˆ manger et ˆ boire, le buffet nous emmenait des Philippines aux Antilles en passant par l'Espagne et Ñ bien sžr Ñ le Portugal, le plus vieil ancien habitant de l'immeuble a prononcŽ un discours, la concierge entourŽe de ses trois fils a pleurŽ, on a bu de 19 h 30 ˆ presque minuit. Elle demeure parmi nous comme copropriŽtaire, et sa successeresse[3] aura intŽrt ˆ marcher droitÉ elle a l'air trs sympathique et trs compŽtente, mais la barre est placŽe trs haut.

FŽlicitations donc ˆ mon ancienne bignolle et bon courage ˆ la nouvelle.

Addendum : inaugurŽe avec la fte Ç buvez un coup avec vos voisins È du printemps, initiative que j'avais tendance ˆ dŽdaigner parce que je fais a toute l'annŽe, la formule du buffet en bas de l'immeuble plait manifestement beaucoup, ˆ moi le premier, est appelŽ ˆ se renouveler. On parle d'une fte des voisins, diffŽrente de la fte des immeuble, si j'ai bien compris, de l'anniversaire de la doyenne de l'immeubleÉ c'est plus un conseil syndical, c'est une commission d'animation !

Notes

[1] Je suis absolument incapable de ramener chez moi une baguette entire.

[2] sauf trois, je crois.

[3] Pas de commentaire sur ce mot, merci.

Rétroliens

Aucun rétrolien.

Les rétroliens pour ce billet sont fermés.

Commentaires

1. Le samedi 22 octobre 2005 à 13:43, par Attila

y a des gens comme a, y boivent un coup a leur ouvre des horizons insouponnŽs de dŽcouverte des autres. Fais gaffe : comme disait le pote : Ç J'ai fait la connaissance de mes voisins. DŽsormais, je ne m'entend plsu avec eux. È

2. Le samedi 22 octobre 2005 à 14:48, par Cobab

La vache, a dŽpote le retour d'Attila ! J'ai intŽrt ˆ faire gaffe ˆ mon herbeÉ

Ajouter un commentaire

Le gueblo du Cobab

Le gueblo est propulsé comme on dit par Dotclear d'Olivier Meunier, à travers une adaptation du thème Keepsake du à Kozlika, sous un titre pompé sans vergogne au regretté Igwal. un grand merci à eux.

Il est hébergé coopérativement chez Ouvaton. Pour des réclamations sur le contenu du gueblo (articles ou commentaires), merci de m'écrire. La loi vous autorise également à vous plaindre directement à l'hébergeur.

Sauf mention particulière, je (Cobab) suis l'unique auteur de tout le contenu du blog, à l'exception bien entendu des commentaires. En cas de reprise, merci de citer la source...

Dernières nouvelles d’ailleurs

Claude Guillon

Oreste

Les mots sont importants

Le Typographe

Calendrier

« octobre 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31